Recommend Me


Vendredi 24 novembre 2006

Bourbon libéré

Classé dans : libre — greg @ 23:09

Source : JDN|Solutions

“les solutions libres offrent désormais des fonctionnalités adaptées aux besoins des députés et permettront de réaliser de substantielles économies, en dépit de certains coûts de mise en œuvre et de formation”.

• • •

Lundi 11 septembre 2006

Je tiens le bon bout…

Classé dans : libre — greg @ 8:32

• • •

Samedi 9 septembre 2006

Hold-up libre

Classé dans : libre — greg @ 9:49

Le livre de Roberto Di Cosmo et Dominique Nora, “Le Hold-up planétaire” et désormais disponible en ligne dans son intégralité sous licence Creative Commons Attribution-NoDerivs-NonCommercial.

La raison de cette libération est donné par Roberto Di Cosmo lui même :

Depuis le mois de Juillet 2006, l’éditeur ne souhaitant plus réimprimer le livre, Dominique Nora et moi avons recuperé les droits d’auteur.

• • •

Vendredi 1 septembre 2006

Master Ingénierie du Logiciel Libre

Classé dans : libre — greg @ 13:03

Le département informatique de L’Université du Littoral a mis en place un Masters Professionnels Informatique intégrés dans l’IUP de Calais : Master Ingénierie du Logiciel Libre.

Ce master “a pour objectif la formation d’informaticiens de haut niveau capables de mener à bien la mise en place de solutions informatiques basées sur l’intégration de produits et technologies issus du monde du logiciel libre et d’accompagner les organisations dans des processus de migration vers les logiciels libres ou d’intégration de ces logiciels.” La rentrée est prévue pour mi septembre 2006.

Nous retrouvons tout une palette de sociétés du libre derrière ce Master :
* APRIL (Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre),
* Mandriva,
* Itaapy,
* Alcove,
* Wengo et le projet OpenWengo,
* Open Wide,
* Emencia,
* Wallix,
* Linux-conseil,
* Entr’ouvert,
* Easter-eggs,
* INL,
* CLISS XXI,
* Linagora,
* Nuxeo.
Et c’est donc tout naturellement que l’on constate que les cours seront dispensés par les plus éminents gourous du Libre de ces différents partenaires.

• • •

Jeudi 20 juillet 2006

Une perle pour D.A.L.Li

Classé dans : libre — greg @ 0:03

McAfee nous révèle, par la voie de John Leyden, que le développement de (certains) virus et autres malware se fait selon le modèle du Logiciel Libre

[...] open source development is increasing the potency of malware threats. [...]

Plus édifiant encore, l’auteur argumente en nous proposant de lire le “McAfee’s Global Threat Report”. En ouvrant ce document vous êtes alors devant la bible ; vous pourrez ainsi lire (en vrac et de manière non exhaustive) :

  • Good intentions. Gone Awry. Open source was supposed to hinder malware. So what happened ?
  • Malware authors leverage open-source model for profit.
  • Open-Source Software in Windows Rootkits.
  • Open-Source processes enable production-grade malware.
  • Is Open Source Really so Open ?

Bon, je vous place tout cela au chaud dans le D.A.L.Li

• • •

Mardi 18 juillet 2006

SACEM-erdique

Classé dans : Musique, libre — greg @ 16:26

Source : linuxfr.org/~Dereck_Sun

La SACEM, qui “a pour vocation de protéger, représenter et servir les auteurs compositeurs et éditeurs de musique”, n’a pas oublié qu’elle a aussi pour mission de “collecter les droits d’auteur [...]“.

Forte de ce pouvoir et prouvant qu’il n’y a pas de petit profit, elle a décidé de s’attaquer aux enfants qui souhaitent simplement faire une surprise en chanson à leurs professeurs.

Sur l’air d’une chanson d’Hugues Aufray

Adieu, liberté de chanter.
On ne fredonnera plus jamais
La SACEM et DADVSI crient en cœur,
Qu’il faut tout de suite arrêter.
Nous ne lirons les partitions
Qu’en versant 75 euros.
On ne sifflotera plus jamais.
Adieu, liberté de chanter.

• • •

Mercredi 5 juillet 2006

Musée D.A.L.Li

Classé dans : libre — greg @ 23:07

Je viens d’ouvrir le musée D.A.L.Li. Ce musée est libre et il attend les oeuvres des autres qui vous voudrez bien y mettre…

• • •

Samedi 17 juin 2006

Solutions Linux 2007

Classé dans : Ruby, RubyFR, libre — greg @ 14:01

Source : Linuxfr.org

Le salon Solutions Linux 2007 aura lieu les 30, 31 janvier et 1er février 2007 au CNIT Paris La Défense.

Espérons que cette fois-ci RubyFR sera présent !

• • •

Mardi 30 mai 2006

Taxé pour bavardage !

Classé dans : Tout et rien, libre — greg @ 13:03

chut !

• • •

Jeudi 11 mai 2006

Merci pour votre logiciel !

Classé dans : libre — greg @ 9:12

Il est parfois désespérant de voir a quel point le logiciel libre - et la notion de liberté qui lui est sous jassante - et très mal amalgamé avec la notion de gratuité !

Je suis tombé (avec certes un peu de retard) sur un article paru sur AgoraVox titrant pompeusement “Logiciel libre : la grande illusion“. Dans cet article l’auteur essaye de nous démontrer que “Le logiciel 100% libre, 100% utile et 100% utilisable n’existe pas.” Pour cela il abuse le lecteur en jonglant avec la notion de liberté et celle de gratuité.
Il est plus que temps que l’on arrête de crier partout que le “logiciel libre” est gratuit. Cette “légende urbaine” est facile à promouvoir surtout avec un discourt d’interprétation autour des licences qui régissent ces logiciels.

Rappelons que la seule chose que cherche à mettre en avant les licences telles que la GPL, la LGPL et ses petites soeurs est le “libre accès aux sources”. Mais rien n’est dit, dans le texte de ces licences, concernant le coût ou la “commercialisation” des logiciels placés sous ces licences. Et c’est avec ces notions que jongle l’auteur de l’article d’AgoraVox pour nous faire croire que le logiciel libre est de la poudre aux yeux !

Malheureusement, ou heureusement, nous sommes dans un monde où vivre d’amour et d’eau fraîche n’est pas à la portée de tout le monde. Il faut bien vivre ! Donc je ne suis pas choqué quand on m’explique que je doit acheter un “logiciel libre”. C’est vrai que le ou les personnes qui ont travaillé dessus ont besoin de vivre.

Mais alors c’est quoi un logiciel “libre” ? c’est simplement un logiciel qui assure quatre libertés fondamentales que sont la liberté d’utiliser, la liberté d’étudier (donc regarder les sources), la liberté de modifier et la liberté de redistribuer. Et sur ce point les détracteurs viennent nous dire que “oui, c’est bien beau tout ça, mais combien de personnes utilisant ce type de logiciel va lire ces sources - voir les modifier, les corriger et contribuer ?” Il est évident que beaucoup d’utilisateurs ne le font jamais. Nous connaissons tous un utilisateur de Firefox qui n’a jamais regardé les sources de son butineur ! Mais le logiciel libre à su s’imposer grâce à ce modèle de transparence comme un principe.

Finalement tout ça c’est un peu comme la liste des ingrédients sur un paquet de chips. Certains vont la lire systématiquement afin de vérifier la présence d’OGM ou non, ou l’absence de certains produits dont il serait allergique. Avec le Logiciel Libre c’est pareil. Vous lisez les sources si vous voulez, si vous en avez besoin, l’envie ou le loisir. Mais là ou ça va plus loin qu’avec votre paquet de céréales du matin c’est que vous avez la recette et que vous pouvez proposez des améliorations, les faire - si vous vous en sentez capable et à condition de respecter le travail original de l’auteur - voir mieux, de diffuser votre propre paquet avec vos modifications de la recette - si l’auteur ne les à pas accepté par exemple.

Soyons réaliste, beaucoup ne participeront jamais à cet effort d’amélioration, mais ce ne sont pas ceux la qu’il faut montrer du doigt, il faut avant tout remercier ceux qui participent et nous permettent d’avoir des logiciels de qualité qui ont atteint le niveau d’excellence qui leur vaut d’être courtisé par des entreprises qui ont pignon sur rue pour les mettre dans leur catalogue. Et il faut remercier ces entreprises d’embaucher les développeurs pour leur offrir le salaire qui leur permettra de manger et donc de pouvoir continuer à améliorer leur travail !

Ne tirons pas sur l’ambulance !

• • •
« Page précédentePage suivante »
Powered by: WordPress • Template adapted from the Simple Green' Wench theme - RSS